Façonnage du couvercle.

Au tour du chapeau, et l’habillage sera complet.

Simple à créer puisqu’il s’agit d’une plaque plate, sa finalisation reste délicate par nature. En effet, le résultat final ne sera beau que si tous les trous percés dans le couvercle coïncident parfaitement avec les éléments situés dessous ou qui le traversent. Arriver à ouvrir la fenêtre d’écran bien centrée sur la partie active de l’afficheur LCD n’est pas foncièrement délicat. Percer le trou juste au dessus du bouton de RESET est tout aussi aisé. De simples mesures entre les éléments concernés et les bords du coffret permettent de centrer correctement les orifices.
La vraie difficulté va se rencontrer avec les deux boutons poussoir et les trois LEDs. Pour FC+ et FC- il faut que le jeu autour de la partie activable soit faible, trop d’espace nuit à l’esthétique. C’est d’autant plus vrai que la distance entre les deux boutons est faible. Pour les LEDs, c’est plus problématique. Considérons la Fig.49 pour laquelle on suppose que dans les deux exemples le trou percé dans le couvercle est un peu à coté. Dans le cas B les deux broches sont l’une derrière l’autre sur ce dessin. La diode jaune accepte de fléchir et peut traverser le couvercle. Par contre, dans le cas A la rigidité est totale. Impossible de faire dévier le corps rouge comme montré avec la flèche orange. Seul remède si le trou n’est pas parfaitement dans l’axe : l’allonger, artifice qui donnera à l’ensemble un aspect « bâclé ». Dommage, il est trop tard.
Vous l’avez compris, il faut absolument réaliser tous les orifices exactement « dans l’axe ».

Un carton pour un patron !

Rien à voir avec une quelconque lutte des classes en usine. Chaque fois que l’on est confronté à des activités où la coïncidence de divers trous se doit d’être parfaite, soit je procède par de l’usinage en contre-perçage, soit du carton est mis à contribution pour réaliser un patron. Lorsqu’un modèle précis est disponible et copieusement vérifié, il n’y a plus qu’à en faire une copie conforme avec le matériau privilégié pour matérialiser le coffret. Quand on en sera au stade de la Fig.50 et que tous les trous seront parfaitement « en face », de loin l’étape la plus délicate du projet sera dans notre sillage. On pourra souffler et contempler le résultat avec « fierté ». Sur cette photographie, la petite plaque transparente qui fait office de vitre est invisible. C’est assez normal puisque la photographie, comme toutes les autres du reste, a été retouchée pour des raisons tant artistiques que pédagogiques. Ce détail anodin étant précisé, dans la pratique c’est aussi le cas, car le matériau utilisé est totalement translucide. Les deux petits boulons qui solidarisent la plaque transparente avec le couvercle quand on dépose ce dernier sont, cet pratiquement un tic, collées avec l’inévitable vernis à ongles. Les trois trous pour le passage des LEDs ne sont pas strictement alignés … petits écarts imposés par le soudage sur le circuit imprimé du clavier, d’où le « contre » positionnement des trous avec précision. Tous les orifices sont chanfreinés, facilitant ainsi considérablement la mise en place du couvercle sur le coffret. Sur cette image le non alignement angulaire du capteur rotatif est bien visible, le trou de passage de la vis de liaison Couvercle/Boitier est alors correctement dégagé.

Riche d’enseignements, la photographie de la Fig.51 livre une foule de petits secrets de fabrication. On se doute que réaliser le patron en carton semi rigide est presque aussi délicat que de tracer sur une plaque rigide de 3mm d’épaisseur. Percer et découper avec une paire de ciseaux en revanche est bien plus facile. Il n’en reste pas moins que l’on ne sera pas plus précis, certains trous seront inexorablement décalés.  Notez au passage que le patron P est vu de dessus, il représente le couvercle quand on regarde du haut vers le bas. Le couvercle C est photographié en montrant la face intérieure. Le trou ovalisé 10 ne traverse pas. Il sert à loger l’ergot de positionnement angulaire du codeur rotatif. Voici comment je m’y prends pour réaliser ce type d’élément mécanique :


La première action consiste à découper un rectangle en carton dont les dimensions sont bien supérieures à celles de la partie supérieure du coffret. On commence par tracer et percer les trous de passage des LEDs et des deux boutons poussoir 7. Il faut commencer par eux, car d’une part c’est la phase la plus minutieuse, d’autres part, la suite impose de placer le carton sur le coffret. Il faut que ces éléments de la façade puissent le traverser. Les trous seront découpés sans jeu, ainsi ils obligeront le carton à occuper une position précise sur son assise. On peut alors tracer tout le contour sans dépassement. La pièce définitive sera confectionnée avec un débordement périphérique de 0,5mm.
À partir d’ici, on peut disposer le prototype en carton exactement à sa place définitive sur le coffret. Dans un premier temps on peut le centrer sur la semelle, et avec un poinçon on perce les quatre trous 1 de passage des « vis cloche » qui maintiendront le couvercle. Ensuite, on découpe approximativement la fenêtre d’observation de l’afficheur. Électronique sous tension, par exemple avec l’écran d’accueil, le couvercle en carton étant bien en place, on corrige la position et les dimensions de la lucarne pour en optimiser les contours. En 2 se trouve le tracé optimisé. Du reste, le trou de passage du stylet en 3 n’est pas parfaitement au dessus du bouton de RESET. L’indication 8 précise la correction à effectuer. En 4 on voit nettement le chanfrein réalisé avec une petite fraise conique à 90°. En 9 le trou de centrage est placé au milieu « verticalement » pour des raisons esthétiques. Il est déporté au maximum à droite pour augmenter l’écart avec les deux boutons du clavier. En 6 l’ergot est repéré, et le tracé allongé pour prévoir l’éventuel jeu angulaire. La profondeur avoisine 1,5mm (Moitié de l’épaisseur de la plaque.) ce qui est largement suffisant. On voit bien en 10 que cette alvéole un peu allongée ne traverse pas la plaque.

>>> Page suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *