REPROGRAMMER LE MINI LABORATOIRE.

L’immense avantage de disposer d’un appareil de mesures librement programmable, c’est que l’on peu à loisir en adapter le comportement à notre préférence. C’est d’autant plus d’actualité que nous vivons au pays d’Arduino et que le langage C est notre fidèle alié. Puisque la programmation constitue notre petit plaisir favoris, il est naturel de solliciter l’IDE pour se faire du « sur mesure ». (Ouafffff le jeu de mots !)
Par exemple vous pourriez modifier l’ordre des fonctions dans le MENU de base pour placer aux extrémités celles que vous utilisez le plus, et ramener au centre celles qui ne sont pratiquement jamais activées.
Manuel d’utilisation ouvert à la page 23, nous constatons que sur la fonction n°23 du GÉNÉRATEUR ÉTALON, que pour la touche
FC- longue il n’y a pas d’affectation. C’est du gaspillage, pratiquement un scandale. Pour améliorer la commodité d’utilisation, on va affecter à cette touche une option de recentrage. C’est à dire que FC- longue provoquera le retour vers le milieu des fréquences à la valeur typique de 1000Hz. Ainsi, étant à 40000Hz, revenir à 500Hz par exemple sera bien plus rapide. L’organigramme de la Fig.8 présente la séquence de programme qui effectue le traitement des B.P. L’agencement en est banal, on le retrouve dans pratiquement toutes les fonctions du logiciel, avec quelques variantes ici et là. La compilation révèle une taille de programme qui ne change pas d’un seul octet, cette modification est purement gratuite.

Dans le dossier <OUTILS> se trouve le sketch nommé P2_Generateur_ETALON.ino qui pour la version « ligne USB » permet de tester la nouvelle approche. Le programme d’exploitation P21_MINI_LABORATOIRE_sur_USB.ino peut aussi être modifié, mais faire attention au fait que dans ce dernier l’option de fréquence n’est plus la n°7 mais la n°10 car dans le programme complet il y a plus de fréquences étalon.
Seul un manque d’imagination limitera les idées nouvelles pour améliorer le programme actuel. On peut à notre guise envisager une pléiade de nouveautés, à condition de rester dans les limites de la taille acceptable pour le programme. Par exemple il serait possible de ne plus utiliser les boutons poussoir et sélectionner les fréquences avec le bouton rotatif. La pratique journalière de notre appareil pourra révéler des faiblesses, des fonctions inutiles, alors que vos préoccupations
préfèreraient d’autres outils à implémenter dans le MENU des fonctions. En résumé, c’est la liberté totale … qui toutefois rendra caduque le manuel imprimé.

>>> Page suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *